Brouillard d'eau
une aide à la maîtrise des incendies

Les brouillards d’eau sont clairement identifiés comme un moyen de lutte contre incendie. Les études réalisées montrent en effet des potentialités fortes pour ce mode d’aspersion en lien avec une granulométrie très fine. La capacité d’évaporation de l’eau pulvérisée, en particulier, est accrue et favorise les effets de puits thermiques liés à la chaleur latente de vaporisation de l’eau. Dans le même temps elle provoque un effet d’inertage compte tenu du volume de vapeur d’eau généré au contact de la zone de flamme, ce qui limite le volume d’oxygène disponible pour la combustion. Compris et modélisés plus récemment, les bénéfices sur un plan radiatif plaident également en faveur d’une pulvérisation de gouttelettes très fines.

Le LEMTA s’est spécialisé dans l’évaluation de ces effets et une de ses équipes a participé en mars 2011 à des essais – en vraie grandeur - réalisés sous la direction du CSTB pour le bénéfice de Radio-France. Des mesures dans l’infrarouge et le visible ont permis d’étudier l’impact de l’aspersion sur le rayonnement des flammes, mais aussi sur l’opacité des fumées en lien avec les problématiques de sécurité et d’évacuation en cas d’incendie.

Contact Opération Scientifique Combustion : feux de forêts, feux confinés

pascal.boulet AT lemta.uhp-nancy.fr

En savoir plus